image
image
image image image
image image image
Flash info
Pour obtenir davantage d'informations concernant l'IPG, veuillez visiter le Facebook de l'IPG: Pasteur Institute of Guadeloupe on FacebookFacebook Institut Pasteur Guadeloupe
image Historique
image Personnel
image Organigramme
image Rapports d'activité
image
image image image
image image
image image
image image image
contacts image image
medias image image
image image image
image image image
image image image
Institut Pasteur de Guadeloupe
BP 484
Morne Jolivière
97183 ABYMES Cedex

Tel : +590 (0)5 90 89 69 40
Fax : +590 (0)5 90 89 69 41
 

image

C’est à Pointe-à-Pitre que le premier Laboratoire d’Hygiène et Bactériologie a été créé en 1924 place de la Victoire. En 1945, il devint Institut d’Hygiène et de Prophylaxie. La convention créant l’Institut Pasteur de la Guadeloupe (IPGp) fut signée le 4 octobre 1948 par le Préfet de la Guadeloupe et le Directeur de l’Institut Pasteur, Jacques Tréfouël. La construction de nouveaux bâtiments commença au morne Jolivière en 1949, l’IPGp s’y installa en avril 1956. Vingt-quatre personnes y travaillaient dont deux médecins et un pharmacien se consacrant essentiellement à des activités de service et de santé publique: analyses médicales, contrôle des eaux, répression des fraudes, transfusion sanguine et service de la lèpre.

Dès 1957, le Médecin-Colonel Edouard Courmes débuta la mise en place d’activités de recherche orientées vers un large éventail de sujets d’intérêt : la lèpre, la tuberculose, les maladies d’origine hydrique, la filariose, la schistosomiase... Entre 1960 et 1980, les activités de recherche et de santé publique ont été polyvalentes, y compris dans la lutte anti-vectorielle ; l’Institut Pasteur a pris une part active avec les acteurs de Santé Publique dans l’éradication du paludisme, de la filariose lymphatique et dans la lutte contre la schistosomiase intestinale et le rhumatisme articulaire aigu.

Environ un quart de siècle plus tard, le besoin de rénovation des locaux se fit sentir, tant par la vétusté que par l’évolution des techniques. Des travaux de réaménagement furent réalisés entre 1983 et 1991, en dépit des destructions cycloniques notamment celles du cyclone Hugo en 1989. Par ailleurs, un plan de restructuration drastique a dû être mis en place en 1992 pour faire face à une crise financière qui a failli entraîner la fermeture de l’Institut ; les activités ont été considérablement recentrées avec la mise en place d’un laboratoire de recherche et de référence sur la Tuberculose et les Mycobactéries en 1993. Les laboratoires ont été modernisés et un nouveau laboratoire d'Hygiène et de l’Environnement de 700m² aux normes les plus modernes a été ouvert en 1999.

Aujourd'hui, l’Institut Pasteur de Guadeloupe emploie une cinquantaine de personnes dont 8 cadres scientifiques. Les activités actuelles concernent :

Les activités de recherche sur la tuberculose ont abouti récemment à la mise en ligne d’une des plus importantes bases de données de référence sur la diversité génétique mondiale des souches de bacilles tuberculeux (plus de 87.000 isolats de 160 pays grâce à la collaboration de plus de 100 investigateurs).

 

 

Follow us on Twitter
Read The Pasteur Guadeloupe Daily Newspaper

Pasteur Institute of Guadeloupe on Facebook Click here to see Pasteur Institute of Guadeloupe on Facebook

Site web mis à jour le 18/02/2014